Play/Pause

Confidences

Je n'ai jamais su te le dire, j'ai même pensé à te l'écrire..

Articles

Gérer la boulimie

Comment gérer la boulimie ? C’est une question auquel j’aimerais répondre avec précision. Je n’ai pas vraiment de conseil miracle mais je peux expliquer comment moi j’ai réussi à la surmonter à mon degré de trouble. J’ai vécu un début de boulimie au début de ma vie d’adulte. Je ne sais pas exactement quand ça a commencé, il semblerait que ce soit à l’adolescence vers 15 ans si j’en crois mon journal intime de cette époque, mais je n’en ai pas de souvenir réel du point de départ. Ce qui est sûr, c’est que le trouble s’est accentué au fil des années. Je passais des moments à me goinfrer jusqu’à en avoir des crampes au ventre si bien que la seule solution imaginable pour moi était de tout régurgiter. Ces crises boulimiques étaient assez rapides – par rapport à la quantité énorme d’aliments avalés – et pouvaient se produire le matin, l’après-midi et le soir. J’en avais eu la nuit, mais rarement : il s’agissait plutôt de nuit où les maux de ventre post crise de soirée étaient trop forts pour m’endormir ; je pouvais donc rechuter pendant ma nuit blanche.
En savoir plus...

Créer la passion

Un beau jour, je me suis posée et je me suis demandé ce que les gens pouvaient bien trouver d’intéressant chez moi. Je suis énormément dans l’introspection car je suis fascinée par les mécanismes comportementaux – les miens inclus. La Passion.
En savoir plus...

#TAG 100 questions que personne ne pose

Aloha! Après avoir vu ce TAG amusant sur Youtube, je me suis dit qu'il serait sympa d'y répondre aussi pour proposer une autre forme de présentation. C'est parti !    Tu dors avec la porte de ta chambre ouverte ou fermée ?   Fermée, et si j’ai oublié de la fermer je me réveille en sursaut pour le faire #maniaque Emportes-tu les échantillons de shampoing et de gels douches des hôtels?   Of course, I do. Tu dors dans un lit bordé ou pas vraiment fait ?   Je plis et entasse le tout chaque matin en sortant du lit.  As-tu déjà volé un panneau dans la rue ?   Non. D’ailleurs, si quelqu’un l’ayant déjà fait passe par ici, j’aimerais bien en savoir la raison. Utilises-tu des post-it ?   
En savoir plus...

Battre ou se laisser abattre

Je me retrouve encore une fois dans cette phase. Je l’avais déjà compris depuis quelques temps. Cependant j’espérais encore, et quand ce sera fini, je pense que je recommencerai à espérer à vrai dire. La douleur ne part jamais. Elle a toujours été là, seules les raisons changent. J’ai compris que c’est pour la vie que je subirai la vanité de cette vie, son manque de sens. Son manque de sens et ce manque de personnes à qui en parler, de personnes qui comprendraient sans chercher à Diagnostiquer. Ces liens qui se font mais pourquoi faire au juste ? Ils sont tous éphémères. Ils m’insupportent ces liens éphémères. Et ces gens qui tiennent à ta vie plus que toi-même. Ces gens qui t’adorent un jour, mais ne t’aiment pas trop non plus. Ces petits moments que tu passes, mais qui ne restent que souvenir. Souvenirs qui se transforment et qui te mentent. Souvenirs qui disparaissent même.
En savoir plus...

Peur de la trahison

Je suis trop parano pour me permettre ce risque de trahison. Plus je tiens à cette personne, plus je doute. Je sais qu’il n’est pas absurde de croire que mon affection est réciproque, mais je n’y arrive pas ; j’ai peur. J’ai peur de me tromper. J’ai peur d’être la plus conne. J’apprends à grandir, j’apprends à réagir, j’apprends à aimer les autres avec leurs maladresses.
En savoir plus...

Vivre à la folie

Bizarre dit-on ? Mais le mot n’est pas bizarre. Le mot est surprenante, intrigante, indescriptible, incernable, extraordinaire. Oui, une personne qui ne peut être classée dans une case peut paraître bizarre. Je suis féminine et masculine, folle et calme, mature et infantile, réfléchie et impulsive, joyeuse et déprimée, optimiste et réaliste, sociable et solitaire, coquette et négligée, autoritaire et réservée, studieuse et flémarde. Pour cela, je veux tout faire, je veux tout vivre parce que je suis tout, j’aime tout. J’ai cru devoir choisir mais je ne peux pas car maintenant je sais : choisir n’est pas moi, je sais juste m’adapter.
En savoir plus...

La plus grande déception de ma vie.

La plus grande déception de ma vie a eu lieu lorsque j’ai eu autour de 18/19 ans. C’était plutôt une désillusion. A l’heure qu’il est, je crois bien que je ne m’en suis pas encore remise. Quand on est jeune, on s’imagine que les adultes sont matures.
En savoir plus...

Enchantée, moi de même.

Un jour, je me suis inscrite sur un forum parce que j’ai cru être dite "surdouée". Cela faisait un moment, des années, que je me sentais étrange. La vérité est que les autres m’ont toujours dit que j’étais bizarre, mystique, singulière, particulière, spéciale.
En savoir plus...