Play/Pause

La femme d’un homme d'A.S.A HARRISON – Avis

Style de vieCoups de coeur

Résumé: « Elle c’est Jodi. Lui c’est Todd. Elle est une femme d’intérieur idéale et une psy de renom. Il a le charisme et l’assurance de ceux qui réussissent. Elle l’aime aveuglément. Il la trompe allègrement. Elle et lui forment le couple parfait, en surface. Mais les apparences peuvent-elles longtemps rester trompeuses ? »

 

Mon avis: Ce livre m’a tenu en haleine jusqu’au bout, ou presque. La narration est à point si j’ose dire. Le suspens est présent mais pas trop prolongé, juste assez pour titiller la curiosité sans faire naître l’impatience. Ce roman m’a littéralement tourmentée.

L’auteur a choisi une narration interne à la 3e personne et alterne d’un chapitre à l’autre le point de vue de Jodi, puis celui de Todd. Ce choix permet de se plonger plus profondément dans la psychologie des deux personnages. J’aime beaucoup le fait que ce style de narration avec alternance des points de vue se popularise de plus en plus, car je trouve qu’il permet de se projeter un peu plus dans l’histoire. Les ressenties sont doubles (ou triples si trois personnages) car l’empathie ne s’étend plus qu’à un personnage, et peut troubler le lecteur.  

Ici, les deux personnages ont des désirs incompatibles. Ils sont captivants, d’un côté Jodi, la femme parfaite, classe, impeccable et droite. Elle porte tout sur le cœur mais rien en surface. Et son compagnon Todd, homme d’affaire séducteur, amoureux de sa femme et de son confort, mais attiré par les frasques. L’auteur se perd parfois dans des explications interminables du domaine de la psychologie, ce qui est néanmoins justifié car il est important de les comprendre pour éviter d’être frustrée par la fin de ce roman. J’ai moi-même eu du mal à digérer cette chute trop neutre à mon goût. Toutefois, ce roman plonge dans la complexité d’une relation conjugale de longue durée et ses non-dits. Au fil des pages, on va d’épreuve en épreuve et de tourment en tourment, les émotions sont parfaitement transmises.

 

Bises ! 

Modifié le 25 septembre 2017

Écrire un commentaire ...